Festival Interceltique de Lorient, du 1er au 10 août 2014

0

Avis aux amateurs de musique celtique, de tradition et de bonne humeur : le Festival Interceltique de Lorient prendra ses quartiers en Bretagne du 1er au 10 août 2014. Pendant 10 jours, cap sur la culture et la musique celtes, qui ne se résument pas qu’à jouer de la cornemuse en portant un kilt.

Chaque année depuis 44 ans, le festival fédère les descendants de cette culture implantée dans l’ouest de la France, dans les îles britanniques et jusqu’au nord de l’Espagne, et représentée par un public venu de Bretagne, du Pays de Galles, d’Écosse, d’Irlande, de Galice et des Asturies. L’objectif est aussi de promouvoir une musique et des traditions riches et millénaires qui ont su résister au temps.

Le Festival Interceltique de Lorient accueillera cette année une pléiade d’artistes venus des 4 coins du monde ; le duo breton Le Corre/Audebert mêlera la douceur de la langue d’Armorique aux notes de l’accordéon, tandis que le Québécois Yves Lambert distillera sa musique folk mêlée d’influences canadiennes.

Le groupe Alaw (« mélodie » en gallois) transportera les spectateurs du côté des chants traditionnels du Pays de Galles sublimés par la guitare, le violon et l’accordéon. La jeune Aoife Scott rendra quant à elle hommage à ses racines irlandaises qui influencent son chant, alors que la sitariste Anoushka Shankar, tout droit venue d’Inde, mariera les sonorités indiennes et occidentales pour un résultat forcément unique.

Le Festival Interceltique de Lorient se démarque des festivals d’été qui fleurissent partout en France par sa grande diversité. En plus des concerts, on y trouve en effet une course cycliste, des spectacles pour enfant, un repas convivial autour de la Cotriade, plat traditionnel breton à base de poisson, des spectacles de danse celtique et bien d’autres évènements à découvrir dans la programmation du festival. Un véritable tourbillon où le folklore celtique se décline sous toutes ses formes, pour le plus grand bonheur des amateurs de musique et de traditions. À savourer avec une bonne crêpe bretonne, évidemment.

Laisser un commentaire