La cathédrale Saint-André de Bordeaux, une part importante du patrimoine aquitain

0

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998, la cathédrale Saint-André de Bordeaux est un monument incontournable en Gironde.
Située sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle qui drainent chaque année des milliers de fidèles, elle attire également les touristes et les amateurs d’architecture grâce à la beauté de ses sculptures et de ses façades.
Découvrez la Cathédrale Saint-André de Bordeaux et laissez-vous conter l’histoire de la région à travers les trésors qu’elle abrite.

L’Histoire riche de la cathédrale Saint-André de Bordeaux

Depuis l’édification d’une première cathédrale gallo-romaine au IVème siècle, la cathédrale Saint-André de Bordeaux a abrité bien des événements et des célébrations religieuses entre ses épais murs de pierre.
Consacrée par le Pape Urbain II en 1096, elle sera reconstruite dans le style roman dès le début du XIIème siècle et accueillera le mariage de la Duchesse Aliénor d’Aquitaine et du roi Louis VII de France en 1137.
En 1305, Bertrand de Goth, alors archevêque de Bordeaux, est consacré Pape au sein de l’édifice et en 1615, Louis XIII et Anne d’Autriche y échangent leurs vœux nuptiaux. Les années qui suivront sont moins heureuses puisqu’en 1787, un incendie ravage les vitraux du chœur tandis qu’en 1793, conséquence de la Révolution, la somptueuse cathédrale Saint-André de Bordeaux est réduite au statut de magasin de fourrage pour bestiaux. Une fonction heureusement temporaire pour ce haut lieu du patrimoine historique bordelais, dont l’intérieur sera réaménagé pour rétablir le culte dès 1803.

Saint-André de Bordeaux, à la fois cathédrale et primatiale

Le monument religieux porte une double dénomination : celle de cathédrale Saint-André de Bordeaux tout d’abord, qui désigne l’église mère d’un diocèse où siège l’évêque et où les chrétiens se réunissent pour célébrer les fêtes majeures.
L’édifice porte aussi le titre de Primatiale, faisant référence à l’endroit où siège le Primat de la région, un évêque autorisé à assurer une juridiction ecclésiastique sur d’autres évêques et archevêques d’une même région. C’est grâce à ce titre que le monument, qui fait partie du patrimoine de Bordeaux mais aussi de toute la région, a notamment pu célébrer le couronnement des rois. Le rang du primat qui célébrait la cérémonie était alors situé entre l’archevêque métropolitain et le Pape : un rang et un prestige qui expliquent un peu plus le rayonnement de la cathédrale Saint-André de Bordeaux d’un point de vue régional, voire national.

Une architecture et un intérieur remarquables

D’un point de vue architectural, la cathédrale Saint-André date de l’époque romane. De cette première « version » de l’église, seul le mur extérieur de la nef demeure. Sa façade occidentale était autrefois adossée aux remparts de la ville, ce qui explique son absence totale de décorations qui surprend les visiteurs.
À l’intérieur de l’édifice, une nef unique se distingue par ses dimensions impressionnantes : 124 mètres de long pour 18 mètres de large et 23 mètres de haut.
Face à la porte, le pied de la colonne qui supporte la tribune d’orgue retient aussi l’attention. Les inscriptions mystérieuses qui la recouvrent ont été réalisées entre 1540 et 1688. Au total, plus de quarante artisans et artistes ont gravé leur nom et quelques symboles dans la pierre. Des signes qui apparaissent comme un hommage à ceux qui ont bâti ou décoré l’édifice.
En levant la tête, on aperçoit les deux grandes orgues de la cathédrale Saint-André, considérées comme les plus belles du Sud-Ouest de la France, par leurs dimensions impressionnantes et le son unique qu’elles émettent. La primatiale accueille notamment le festival international d’Orgue pendant la saison estivale et joue ainsi un rôle actif dans la vie de la région et dans la mise en valeur du patrimoine de Bordeaux.

Ouverte tous les jours de l’année, la cathédrale Saint-André est en accès libre et des visites guidées gratuites sont organisées une fois par mois. Une bonne manière de découvrir les merveilles cachées de l’édifice religieux.

Réservez dès à présent votre séjour dans l’un des Clubs Belambra de Carcans-Maubuisson, « Les Sentes » ou « Les Cavales » et profitez au mieux de votre visite de la cathédrale Saint-André.

Laisser un commentaire