Les patois Français : une histoire de notre patrimoine

0

De nombreux patois français sont encore parlés par les habitants de différentes régions. Et, au quotidien, sans le savoir, chacun de nous utilise régulièrement des termes issus de ces langues régionales. Alors, qu’appelle-t-on vraiment un patois ? Quels sont les principaux patois en France ?

Patois français : définition

De manière générale, le terme de patois présente une dimension péjorative. Les patois français sont donc régulièrement appelés langues régionales ou dialectes.

Le statut officiel des patois en France

Si les patois français ne sont pas considérés comme des langues officielles, la Constitution n’en reconnait pas moins la valeur patrimoniale. Depuis 1951 et la loi Deixonne, certaines langues régionales sont introduites dans l’enseignement. Il est donc possible de choisir un patois français comme langue vivante pour le baccalauréat.

Au Bureau européen pour les langues moins répandues, une dizaine de communautés linguistiques françaises minoritaires sont représentées.

Quelle est la source des patois français ?

Quatre principales sources des patois en France ont été recensées :

  • Le substrat régional, à savoir des mots originaires de la langue ou du dialecte parlé dans chaque région avant que le français devienne la langue officielle ;
  • L’archaïsme du français commun : dans certains patois, des mots français ont conservé le sens qu’on leur attribuait à une époque révolue ;
  • L’innovation : certaines régions ont développé leurs propres expressions métaphoriques ou métonymiques. Par exemple, en région lyonnaise, un saucisson est couramment appelé un « Jésus » ;
  • L’emprunt aux langues voisines.

Le recours à un mot issu du patois intervient principalement lorsque la langue française ne propose pas d’équivalent pour exprimer la même idée ou le même objet.

Les principaux patois en France

La France compte une multitude de langues minoritaires, mais le pays compte environ une dizaine de patois principaux.

Les patois romans les plus connus

Trois patois français d’origine romane sont particulièrement réputés :

  • Les langues d’oïl : elles sont pratiquées dans le nord de la France. L’origine du nom de ce patois provient du mot « oïl », qui signifie « oui » ;
  • L’occitan : aussi appelé langue d’oc (en opposition à la langue d’oïl), l’occitan est parlé dans le sud de la France ;
  • Le catalan : ce patois français est présent dans les Pyrénées-Orientales. On estime que 40% des habitants de Perpignan parlent le catalan.

Le patois corse est également une langue romane, qui fait partie du groupe italo-roman. Ce patois français comporte deux branches : le cismunticu au nord, un dialecte très proche du toscan, et le pumunticu au sud, qui présente des similitudes avec le sarde et le sicilien.
Plongez-vous au cœur des patois corses en séjournant dans l’un des Clubs Belambra situés sur l’ile de beauté, « Golfe de Lozari » à Belgodère et « Pineto » à Borgo ou dans l’Hôtel « Arena Bianca » à Propriano.

Patois français d’origine germanique

Plusieurs patois français présentent une source germanique :

  • L’alsacien : ce patois parlé dans toute la région où se situe le Club Belambra « Les Cigognes » est encore très répandu ;
  • Le francique lorrain : couramment appelé platt et divisé en 3 langues distinctes selon les zones géographiques, ce patois se pratique en Lorraine ;
  • Le flamand : en France, le flamand est essentiellement parlé dans la région de Dunkerque.

Le breton : un patois en France d’origine celtique

À l’heure actuelle, on estime à 260 000 le nombre de personnes parlant le patois breton. Cette langue régionale est traditionnellement divisée en 4 dialectes.

Osez une immersion totale en Bretagne, découvrez le charme de ces patois en séjournant dans le Club Belambra « Le Castel Sainte Anne » à Trégastel.

Le basque, un patois français un peu particulier

Principalement parlé au Pays Basque, le basque est la seule langue non indo-européenne présente sur la zone métropolitaine. Ce patois français est également le seul en Europe à être considéré comme un isolat : on ne parvient pas à démontrer son affiliation avec d’autres langues vivantes.

Un patois français outre-mer : le créole

Le patois créole tient son origine du français parlé par les esclaves aux Antilles, en Guyane ainsi qu’en Louisiane et dans l’océan Indien. Il existe différents dialectes créoles.

Laisser un commentaire