La presqu’île du Cap-Ferret : un petit coin de paradis

0

La presqu’île du Cap-Ferret est un lieu de villégiature et de visite très plébiscité par les vacanciers notamment en été. Située à environ 70 km de Bordeaux, et offrant une séparation naturelle entre le Bassin d’Arcachon et l’immensité de l’océan Atlantique, elle se démarque par sa beauté préservée et les paysages pittoresques qu’elle offre.

Une presqu’île singulière

Bien que formée il y a trois millénaires, la presqu’île du Cap-Ferret n’a été réellement investie qu’au cours du XIX siècle. Ce sont des pêcheurs venus de Gujan, La Teste, Arès et d’autres localités voisines qui, pour éviter de multiplier les allées et venues, ont entrepris de construire des cabanes rudimentaires. Au fil du temps, les constructions se sont multipliées et de véritables habitations ont fini par faire leur apparition, augmentant ainsi la population de la presqu’île.
On dénombre aujourd’hui plus de 7000 habitants sur ce bout de terre paradisiaque niché entre l’Atlantique et le Bassin d’Arcachon.

Une nature exceptionnelle

La presqu’île du Cap-Ferret se démarque par la beauté et la richesse de sa nature préservée.
Ses 7000 hectares de forêt couvrant une surface importante de la presqu’île, constituent un véritable poumon vert. Plus de 50 kilomètres de chemins et de pistes cyclables permettent de s’immerger dans cet univers peuplé de pins parfumés et d’arbres à l’ombre salutaire.

La beauté naturelle de la presqu’île du Cap-Ferret, s’envisage aussi à travers ses 25 kilomètres de plages. Du Crohot au Cap-Ferret, ce littoral jouit d’une situation exceptionnelle et se répartit entre des plages océanes bordées de dunes côté Atlantique (plage du Truc Vert, plage du Crohot, plage de l’Horizon) et des plages longeant le célèbre Bassin d’Arcachon (Bélisaire,  La Vigne, Plage du Canon, etc.). Toutes offrent un terrain de jeu naturel exceptionnel pour les amoureux des sports nautiques (surf, ski nautique, stand up paddle, windsurf ou kitesurf).

À ces trésors maritimes s’ajoute la Réserve Naturelle des Prés Salés, véritable havre de paix abritant une faune riche de plus de 200 espèces d’oiseaux différentes et de nombreux orthoptères patrimoniaux. Cette nature à la fois sauvage et préservée est périodiquement recouverte par les marées qui permettent de diversifier la flore du site.

Les 1770 hectares de dunes accentuent la singularité du site. Située à la pointe, entre deux eaux, la presqu’île arbore des airs de terre du bout du monde et offre des panoramas enchanteurs.

Il est possible d’observer la nature depuis les hauteurs grâce au phare du Cap-Ferret. Après avoir conquis 258 marches et perchés à 52 mètres de hauteur, les visiteurs peuvent profiter d’un panorama naturel à 360°. De magnifiques images en perspective !

L’ostréiculture au cœur de l’économie de la presqu’île

La presqu’île du Cap-Ferret a construit sa notoriété non seulement grâce à la beauté  de ses paysages mais aussi par la tradition ostréicole. L’eau du Bassin d’Arcachon, alimentée par les marées et jouissant d’une excellente qualité, a permis le développement de l’ostréiculture depuis le XIXème siècle.
L’activité est répartie sur neuf villages ostréicoles : les villages du Four, des Jacquets, de Petit Piquey, de Grand Piquey, de Piraillan, du Canon, de l’Herbe, de la Douane et du Phare. Il est généralement de bon ton pour les fins gourmets, de s’arrêter déguster des huîtres sur le pouce dans l’une des nombreuses cabanes d’ostréiculteurs que l’on peut croiser sur la presqu’île. Fraîchement ramassées, elles peuvent être accompagnées de palourdes, crevettes, bulots ou bigorneaux issus de la production de fruits de mer locale.

Durant vos vacances d’été, n’hésitez pas à prévoir une excursion sur la presqu’île du Cap-Ferret et séjournez dans le Club Belambra de Carcan-Maubuisson : « Les Sentes » ou dans « Les Cavales ».

Laisser un commentaire