La Promenade des Anglais : l’histoire de ce bord de mer mythique

0

La Promenade des Anglais est probablement l’un des lieux qui a le plus contribué au rayonnement touristique de la ville de Nice.

Ce petit bord de mer attire chaque année un grand nombre de touristes et de locaux en quête de paysages pittoresques et d’un moment de détente.

L’histoire de la Promenade des Anglais…

Le littoral niçois : un lieu d’accueil pour la bourgeoisie

L’histoire de la Promenade des Anglais, remonte au début du 18ème siècle. À cette période, de nombreux aristocrates européens ont commencé à choisir la ville de Nice comme lieu de villégiature privilégié pendant la période hivernale. Nice présentant un climat doux tout en offrant la possibilité aux aristocrates de ne rien changer à leur train de vie habituel, ils s’installèrent massivement sur le littoral niçois dans des maisons cossues.

La venue des aristocrates a grandement contribué au développement économique et à l’amélioration de la visibilité de la ville de Nice.

Genèse et histoire de la Promenade des Anglais

Parmi toutes les nationalités qui se croisaient au rythme des soirées mondaines niçoises, les Anglais étaient relativement nombreux.

C’est d’ailleurs à l’un d’entre eux, le révérend Lewis Way, que l’on doit la création de la célèbre Promenades des Anglais.

En 1821, il effectue, aidé de ses proches, une levée de fonds auprès de ses compatriotes. Cet argent lui servira à financer la construction du célèbre chemin de bord de mer mais aussi à fournir un travail à de nombreux mendiants et travailleurs niçois qui souffraient à cette période d’une mauvaise conjoncture économique.

En 1824, date de fin des travaux, le littoral niçois est dorénavant doté d’un chemin propice aux balades paisibles, la « Strada del littorale. Elle a rapidement gagné en popularité et est devenue un lieu touristique incontournable.

Les Niçois ont cependant rapidement pris l’habitude de l’appeler « el Camin dei Ingles », à savoir, la Promenade des Anglais. C’est le nom que l’Histoire retiendra officiellement au moment de l’annexion de Nice par la France en 1860.

L’évolution de la Promenade des Anglais au fil du temps

Se balader sur la Promenade des Anglais : une immersion dans la Belle Époque

La Promenade des Anglais est jalonnée d’hôtels de luxe et de palaces à l’architecture remarquable. Nombre d’entre eux, parmi lesquels le Negresco et Le Méridien, ont connu leur heure de gloire durant la Belle Époque.

Ses célèbres chaises bleues

En 1950, de nombreuses chaises de bois créées par Charles Tordo, employé dans une entreprise de maintenance de trains, furent disséminées le long de la promenade afin que les promeneurs puissent s’asseoir et contempler à loisir la Baie des Anges. Ces chaises sont peu à peu devenues un véritable symbole de la ville de Nice et ont contribué à donner un peu plus de charme à ce bord de mer déjà joliment aménagé.

À l’heure actuelle, on ne retrouve ces chaises au charme désuet que devant l’Hôtel le Negresco. Il ne s’agit cependant pas des modèles d’origine qui sont conservés dans un musée.

Un lieu propice aux loisirs

En dehors de la simple marche, la promenade se prête tout à fait aux balades à vélo ou à rollers grâce aux pistes spécialement aménagées à cet effet.

Elle accueille également chaque année des évènements festifs à l’image du célèbre Carnaval de Nice et se laisse parfois investir par des artistes.

Laisser un commentaire