La route des Châteaux du Médoc : architecture historique et grands crus de Bordeaux

0

Situé dans le département de la Gironde, le Médoc s’étend entre l’océan Atlantique, le nord de Bordeaux et la pointe de la Grave. Le Médoc compte de nombreux domaines viticoles où naissent chaque année des crus prestigieux et racés. Saint-Emilion, Lafitte, Mouton Rothschild, château Margaux… la route des vins du Médoc est rythmée par des grands noms mais pas que… d’autres domaines tirent également leur épingle du jeu, avec des crus de caractère. Focus sur quatre châteaux de prestige à découvrir.

Château du Tertre

Le château du Tertre et son vignoble se découvre toute l’année à l’occasion de visites thématiques.

Le château et le vignoble

Le château du Tertre sis dans un vaste vignoble de 52 hectares d’un seul tenant. Il a vu le jour au XVIIIe siècle grâce à Pierre Mitchell, négociant d’origine irlandaise et fondateur de la première verrerie de Bordeaux. De nombreux personnages illustres se sont succédés en ses murs parmi lesquels la famille de Brezets.

En 1997, le château connaît une seconde jeunesse après son acquisition par Eric Albada Jelgersma. Ce dernier a entrepris d’importants travaux qui ont permis à l’édifice de retrouver de sa superbe et de sa noblesse. C’est un château alliant parfaitement tradition et innovation que le public peut découvrir aujourd’hui, lors des visites-dégustations.

Les vins du château de Tertre

Le château du Tertre constitue une étape incontournable de la route des châteaux du Médoc en raison de la qualité de ses vins, à la fois fruit d’un savoir-faire ancestral et d’une exposition idéale. Dès 1855, ils se voient décerner le titre Grand Cru Classé de Margaux. Coté cépage, c’est le Cabernet Sauvignon qui domine majoritairement au sein du vignoble. La palette des vins est complétée par le Merlot, le Cabernet Franc et le Petit Verdot. Autant de crus dont les saveurs subtiles ne manqueront pas de vous charmer*.

Château Giscours

Datant du XIXe siècle, le château de Giscours a des airs de palais de style néoclassique. Il est entouré d’un parc abritant des essences rares pensé par le paysagiste Eugène Bülher.

En 1995, il est acquis par Éric Albada Jelgersma, qui reprend l’exploitation et redonne sa splendeur à l’édifice.

Côté vin, les crus produits sur le domaine bénéficient de l’appellation Margaux. Château Giscours, La Sirène de Giscours, Haut Médoc de Giscours ou encore Rosé de Giscours : de nombreux crus sont à découvrir sur le domaine.

Château Lagrange

Le domaine s’étend sur 158 hectares, dont 117 dédiés à la vigne.

Un château remarquable

Le château Lagrange se distingue par sa tour Tosane, devenue aujourd’hui un véritable emblème. Cette dernière a été construite par Visconti, à la demande de Jean-Valère Cabarrus, armateur de navires et influant négociant qui investit la propriété en 1790.

Le magnifique jardin bordant ce château du Médoc, la végétation environnante et le lac ajoutent également du charme à ces lieux.

Les vins du Château Lagrange

L’histoire des vins du domaine, d’appellation Saint-Julien, est riche et remonte au Moyen-Âge. Ils ont acquis une véritable renommée au fil du temps, notamment grâce à certaines figures notoires comme Thomas Jefferson, qui les a classés second des 3èmes crus classés à l’occasion d’une visite à Bordeaux en 1785. Par la suite, sous la houlette du Comte Dûchatel, ministre de l’intérieur sous le règne de Louis-Philippe, Lagrange est classé 3e grand cru du Médoc en 1855.

Sur le vignoble, le cépage se répartit entre Cabernet Sauvignon (67 %), le Merlot (28 %) et le Petit Verdot (5 %). Fait rare sur la route des vins du Médoc, le vignoble compte 7,5 hectares dédiés à la production de vin blanc issu du Sauvignon Blanc et gris mais aussi du Sémillon. À noter qu’entre 1996 et 2014, de nombreux millésimes ont vu le jour, parmi les Château Lagrange, Les Fiefs de Lagrange, Le Haut-Médoc de Lagrange et Les Arums de Lagrange.

Depuis plusieurs années, le groupe Suntory, qui a acquis le domaine en 1983 et a modernisé ses infrastructures, a particulièrement mis l’accent sur le respect de l’environnement et la réduction de l’empreinte écologique du domaine. Un pas de plus vers l’excellence.

Château Paloumey, les vins de la renaissance

La réputation des vins du Château Paloumey s’est construite dès le XIXe siècle grâce à son propriétaire, le marchand de vins Octave Dupuy qui croit au potentiel du vignoble et rénove entièrement le domaine. Dès 1868, les vins intègrent le classement des meilleurs Crus Bourgeois.

Toutefois, une crise phylloxérique et la guerre mettent un terme à la production et la vigne se voit arrachée. Ce n’est qu’en 1989 que le domaine renaît de ses cendres sous l’impulsion de Martine Cazeneuve qui replante les vignes et reconstruit les infrastructures nécessaires à la vinification. Dès 2003, les vins retrouvent leur place parmi les grands crus avec un classement parmi les Crus Bourgeois Supérieurs.

Sur les 24 hectares de vignes, on trouve aujourd’hui 55 % de Cabernet Sauvignon, 40 % de Merlot et 5 % de Cabernet Franc.

La route des vins du Médoc pourrait être complétée par de nombreux autres domaines à l’histoire prestigieuse et aux vins de caractère. Château Siran, Château Gruaud-Larose, Château Kirwan ou encore Château Chasse Spleen : les vins de Bordeaux n’ont pas fini de vous séduire.

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Les commentaires sont fermés.