Le désert de Platé en Haute-Savoie, un site idéal pour des randonnées insolites

0

Les paysages lunaires du désert de Platé, ses panoramas somptueux et les richesses naturelles qu’il offre en font un site incontournable pour les amateurs de randonnée en Haute-Savoie.
Découvrez l’histoire de ce cirque insolite en pleine montagne alpine et partez à la rencontre de sa faune, sa flore et ses fossiles, avec Belambra.

Le désert de Platé, un site marqué par l’Histoire

Faisant face au Mont-Blanc, le désert de Platé consiste en une vaste étendue rocheuse, hostile en apparence, sur laquelle la végétation tente de se frayer un chemin, au cœur du chaînon de Faucigny. Ce plateau calcaire, délimité par des arêtes effilées, est recouvert par l’un des plus vastes lapiaz d’Europe, une formation géologique qui donne à la roche un aspect déchiqueté et crevassé et confère au site son aspect désertique.

Ce cirque minéral de 42 km2 a été sculpté au fil du temps ; entre 230 et 65 millions d’années avant notre ère, l’océan Téthys remplaçait les Alpes actuelles. Pendant toute cette période, les fossiles d’animaux et de végétaux s’agglomèrent au fond de l’océan, disparaissent sous les dépôts argileux, sont recouverts par les sédiments et s’incorporent à la roche qui constituera plus tard le désert de Platé.

L’aire tertiaire fait souffler un vent de bouleversement sur le site savoyard. L’océan Téthys disparaît tandis que les Alpes naissent de la collision entre les plaques tectoniques africaine et eurasienne. Ainsi, les roches qui se trouvaient au fond de l’océan se hissent à 2000 m d’altitude et s’érodent sous les assauts des pluies, du vent et de la neige.

Au cours de l’ère quaternaire, le refroidissement du climat entraîne la formation d’un glacier encore visible il y a 15 000 ans sur l’actuel désert de Platé. Certaines traces subsistent encore de nos jours, dans quelques crevasses profondes et certaines galeries souterraines aux parois couvertes de glace. Ce glacier éroda la roche jusqu’aux dépôts du Crétacé supérieur, formant ainsi le plateau de Platé. Fragilisé par l’eau, le gel et les dégels successifs, le colosse de calcaire se fissure, l’eau dissout le calcaire qui le tapisse, creuse des rigoles et s’infiltre en sous-sol, creusant de nombreuses galeries et cavernes souterraines.

Un site de randonnée unique en Haute-Savoie

Au-delà de son aspect hostile, le désert de Platé, balcon de roche surplombant Passy, offre un cadre unique et insolite de randonnée en Haute-Savoie. Depuis le sommet des Grandes Platières accessible en quelques minutes en téléphérique, la vue panoramique s’étend sur l’intégralité du massif du Mont-Blanc et sur le massif des Aravis.

Les reliefs déchiquetés, le froid et la sécheresse ont entraîné une sélection stricte au sein des habitants de ce cirque en pleine montagne, laissant à quelques espèces seulement le privilège de peupler ses sols craquelés. Les orchidées, les gentianes, les laiches et les fougères sont les rares espèces végétales qui ont su s’adapter au désert de Platé. Au cours de vos randonnées en Haute-Savoie, vous pourrez également rencontrer des bouquetins et des chamois qui ont élu domicile sur les sols escarpés du site, sous le regard des majestueux aigles royaux, des lagopèdes, des tétras-lyre, des grands tétras, des gélinottes et des bartavelles.

Les fossiles constituent également un attrait majeur de ce lieu de randonnée en Haute-Savoie. Des coraux solitaires aux nautiles en passant par les cérithes, une espèce de gastéropode disparue, ces vestiges vieux de plusieurs millions d’années témoignent du passé du site et font le bonheur des amateurs de paléontologie. Des petits fragments d’os de reptiles et des dents de requins, noires et mesurant à peine plus de deux centimètres, parsèment également les chemins.

Le sentier géologique, balisé spécialement pour les promeneurs, vous permettra de découvrir cette réserve naturelle insolite en toute sécurité. En raison de leur grand intérêt paysager, le désert de Platé, les aiguilles de Warens et la montagne de Véran situées à proximité, sont protégés en tant que site classé. La beauté du site s’apprécie donc seulement  par le regard ; interdiction de cueillir les fleurs du désert ou d’emporter quelques fossiles en souvenir. Pour les apprécier de nouveau, il vous faudra revenir.

Pour profiter pleinement du désert de Platé, réservez dès à présent votre séjour dans un Club Belambra situé aux Saisies ou à Praz-sur-Arly, dans les Alpes du Nord.

Laisser un commentaire