Le GR20, une randonnée exceptionnelle qui se mérite

0

Considéré comme l’un des plus beaux treks et GR (chemins de Grande Randonnée) au monde, le GR20 en Corse doit sa réputation aux paysages stupéfiants qu’il sillonne. Comptant également parmi les plus difficiles d’Europe, le parcours du GR20 attire chaque année des randonneurs du monde entier venus relever ce challenge de taille au cœur de l’Île de Beauté. Réservé aux marcheurs chevronnés, ce sentier demande toutefois une préparation et une condition physique adaptée pour livrer tous ses trésors.

Le GR20, des randonnées du nord au sud de la Corse

Le GR20, en version longue « Sentier de grande randonnée 20 », désigne un sentier de randonnée en Corse qui parcourt l’île en traversant ses différents massifs montagneux.

Long de 177 km très exactement, le sentier part de Calenzana au nord pour rejoindre Conca au sud, et propose un dénivelé total d’environ 13 000 m. Considéré comme un « parcours de montagne exigeant », le plus difficile d’Europe selon les connaisseurs, il peut être parcouru en 16 jours par un randonneur classique, à raison de 7 heures de marche par jour. Réservé aux marcheurs aguerris, il nécessite une préparation et une condition physique adaptées.

Si la plupart des randonneurs choisissent d’effectuer le parcours du GR20 du nord au sud, d’autres préfèrent emprunter le sens inverse, réputé plus facile. Équipé d’un sac à dos et d’une tente ou hébergé dans les refuges et les bergeries qui jalonnent le chemin, à vous de choisir la solution la plus pratique. Le GR20 se divise en deux parties :

  • la partie nord, de Calenzana à Vizzanova, plus difficile à cause des chemins escarpés qui la compose ;
  • la partie sud de Vizzanova à Conca, avec un dénivelé moins important.

Bien entendu, il est possible de n’effectuer qu’une seule partie du parcours.

Traversant des paysages d’une variété incomparable, ce sentier permet d’emprunter la passerelle suspendue de Spasimata, d’admirer les lacs de Capitellu et de Melo, les cascades des Anglais, le col de Bavella ou encore le Monte Cinto, point culminant de l’île. Cette randonnée corse est également l’occasion de découvrir de nombreux villages de montagne aussi pittoresques que préservés des regards.

Parcours du GR20 : comment s’y préparer ?

Faisant rêver de nombreux randonneurs par sa beauté et le challenge qu’il représente, le parcours du GR20 n’est pas à la portée de tous. Long, éprouvant, présentant un fort dénivelé et passant par la haute montagne, il nécessite une préparation adaptée et un matériel de qualité.

Choisir le meilleur moment

En fonction de la saison, la randonnée s’avérera plus ou moins compliquée. En été, préparez-vous aux longues heures de marche en plein soleil, aux orages ou aux averses. Si vous partez avant le début du mois de juin, des névés de neige peuvent compliquer votre avancée ; si votre départ a lieu fin août, les sources d’eau peuvent être taries à cause des fortes chaleurs de l’été. Le mois de juin (période de floraison et chaleur supportable) et le mois de septembre (été indien, moins de monde sur les sentiers) se présentent comme les deux meilleures périodes pour votre randonnée sur le GR20.

 Quel matériel emporter ?

Les aléas de la météo, la durée de votre périple, les éventuelles blessures ou petits maux, le couchage, les repas : tout doit être pris en compte au moment de remplir votre sac… Y compris le poids dudit sac, qui doit rester transportable.

Des chaussures de randonnée adaptées, un sac à dos confortable, une veste imperméable, des shorts et des tee-shirts, un chapeau ou une casquette, des vêtements chauds pour la nuit, des paires de chaussettes font partie de l’équipement de base.

À cela s’ajoute une trousse de soin qui vous permettra de lutter contre les maux fréquents en randonnée : cloques, ampoules, coupures, maux de tête et de ventre… Si vous souffrez d’une maladie particulière (asthme, problèmes de digestion, traitement chronique), pensez également à glisser votre traitement dans vos bagages. Dans votre trousse de toilette, n’emportez que le minimum (serviette, savon, brosse à dents et dentifrice), ainsi qu’une crème solaire dont l’indice de protection est adapté à votre peau.

Si votre randonnée sur le GR20 se fait en autonomie, du matériel de cuisine (réchaud, casserole, couverts, tasse), un sac de couchage et une tente avec un tapis de sol et suffisamment de vivres pour la durée de votre randonnée s’imposent. À savoir que vous pourrez vous ravitailler à Vizzavone et goûter aux fromages et charcuteries locales dans les villages que vous traverserez.

Éprouvant physiquement et nécessitant une préparation sérieuse, le parcours du GR20 offrira aux randonneurs qui s’y aventurent une expérience unique. Pour préparer au mieux votre périple, n’hésitez pas à consulter le site officiel du GR20.

Les commentaires sont fermés.