Les Baux de Provence : une plongée au cœur de l’histoire de Provence

0

Le village des Baux de Provence, classé parmi les plus beaux villages de France, est situé dans la région de Provence Alpes Côte-d’Azur, dans le département des Bouches du Rhône.

Il attire chaque année plus d’un million de visiteurs, venus de France comme de l’étranger. Cette popularité en fait l’un des lieux touristiques les plus fréquentés de Provence.

Découvrez, avec Belambra, l’incroyable histoire des Baux de Provence et les nombreux trésors que ce village recèle.

Les Baux de Provence, un site naturel exceptionnel

Le village des Baux de Provence jouit d’un emplacement singulier. Niché au sommet d’un plateau rocheux, il surplombe les localités alentours et offre aux visiteurs des panoramas à la beauté pittoresque. Ses vignobles baignés de soleil, ses champs, ses cultures arboricoles, ses paysages rocheux et sa végétation sont les décors d’exception qui composent la toile de fond des Baux de Provence. Vous aurez le plaisir de les admirer le temps d’une balade paisible à pieds ou à vélo.

Les Baux de Provence se caractérisent également par leur aspect singulier conféré par la pierre calcaire, minéral typique de Provence. Cette pierre qui réfléchit la lumière du soleil présente des reflets blancs ou dorés et offre un contraste saisissant avec la végétation qui grimpe le long du plateau rocheux.

L’histoire des Baux de Provence : un passé riche et mouvementé

Le plateau rocheux sur lequel est perché le village des Baux de Provence a très tôt été plébiscité comme lieu de vie, notamment à l’époque de la préhistoire. Sa disposition procure une capacité de défense naturelle car le village offre une perspective privilégiée sur les alentours.

Les nombreux événements qui ont marqué l’histoire des Baux de Provence font de ce village un précieux témoin de l’histoire de la région de Provence. L’histoire des Baux de Provence est principalement marquée par trois grandes périodes : le Moyen-Âge, la Renaissance et la période qui succède la seconde Guerre Mondiale.

Le Moyen-Âge, une époque tumultueuse

Les Baux de Provence sont actuellement connus pour leur château, dont on peut visiter les vestiges. Il est un élément central de l’histoire du village et de la région et vaut souvent aux Baux de Provence l’appellation de village médiéval.
Son histoire remonte au Moyen-Âge et les premiers écrits y faisant référence datent du 10ème siècle après Jésus-Christ. Le château, s’apparentant davantage à une fortification était désigné par l’appellation « Balcium Castrum ». Il appartenait au seigneur Pons Le Jeune. Ce sont les descendants de Pons Le Jeune qui ont adopté le patronyme « Baux » et ont amorcé l’émergence d’une véritable dynastie.

Au 13ème siècle, la fortification subit des travaux et connaît de ce fait une nouvelle existence. Elle est remplacée par un donjon et des bâtiments attenants, donnant ainsi vie à un véritable château.

Au cours du Moyen-Âge, les Baux de Provence devient une place forte dont le fief est le château des Baux. La lignée des Baux devient l’une des plus grandes familles provençales. À l’apogée de sa gloire, elle possédera près de 79 villes et villages regroupés sous le nom de « Terres Baussenques ». Ces dernières compteront notamment Marignane, Arles, le comtat de Venaissin, le Dauphiné…

Cette puissance et ces conquêtes ont été successivement portées et menées par des seigneurs « Baux » mus par un esprit à la fois guerrier, rebelle et impétueux. Parmi eux, nous pouvons retenir :

  • Raymond des Baux : entre 1145 et 1162 il mena des guerres pour l’acquisition de nouvelles terres en Provence. Ces guerres dites « baussenques » l’amèneront notamment à affronter le compte de Barcelone ;
  • Raymond de Turenne : ce seigneur a longtemps été sous le joug du pouvoir royal, combattant à la fois pour le pape et le roi. Il finit par se révolter et devient « le fléau de la Provence ». Son comportement lui vaudra d’être excommunié et condamné à mort ; sentence à laquelle il répondra en pillant et en brûlant les villages environnants.

Ce n’est qu’après la mort de la dernière héritière de la famille des Baux, Alix de Baux, que le château est rattaché au domaine royal en 1481 et que les Baux connaissent un semblant d’accalmie. Cependant, la puissance démontrée par ce territoire et la véhémence dont ont fait preuve les seigneurs qui s’y sont succédé ont convaincus le Roi de la nécessité de démanteler le village en 1483.

Une seconde vie à partir de la Renaissance

Les Baux de Provence ont connu une deuxième vie lors de la Renaissance.
Le connétable de Montmorency décide alors de restaurer le château des Baux de Provence et les bâtiments résidentiels attenants, en adoptant l’architecture singulière de la Renaissance.

Cette période est de courte durée et le village des Baux de Provence ne tarde pas à renouer avec son esprit contestataire et à contre-courant. En 1631, le château des Baux est investi par des insurgés qui se révoltent alors contre la suppression du Parlement de Provence. Ce n’est qu’au terme d’une résistance acharnée de la part des combattants que le cardinal de Richelieu décide d’assiéger le château.
Afin d’éviter toutes nouvelles velléités, le château est à nouveau démantelé et est placé sous autorité royale.

En 1642, l’histoire des Baux de Provence prend un nouveau tournant. Le village est converti en marquisat et est offert à Hercule Grimaldi. Celui-ci va transmettre son titre à ses descendants jusqu’à nos jours. Le Prince Albert de Monaco est l’actuel détenteur du titre.

Depuis cette période, les Baux de Provence perdent petit à petit leur statut de place forte et tendent à se dépeupler.

Après la seconde guerre mondiale

C’est à cette période que les Baux de Provence deviennent un lieu véritablement touristique. Cela est notamment dû à l’ouverture, en 1945, du restaurant « L’Ousteau de Baumanière ». Ce dernier, ouvert par Raymond Thuillier va acquérir une très grande renommée au fil du temps, attirant notamment des noms célèbres.

En 1966, André Malraux inscrit les Baux de Provence en tant que site sous la protection du Ministère de la Culture et de l’Environnement. Cette étape constitue un grand pas qui va permettre d’amplifier la renommée du village et accroître l’intérêt qu’il suscite.

L’année 1992 marquera le début d’un programme de fouilles archéologiques du château des Baux, confirmant l’attrait du site.

Les monuments et bâtiments des Baux de Provence ont fait l’objet d’une restauration qui ont valu à 22 d’entre eux, dont le château des Baux et sa chapelle castrale, d’être classés « monuments historiques ».

Les Baux de Provence sont accessibles depuis les Clubs de vacances Belambra de L’Isle sur la Sorgue et de La Grande-Motte. Immergez-vous sans attendre dans l’histoire de la Provence en flânant à souhait dans les ruelles du village.

Laisser un commentaire