Les chemins du baroque en Savoie : à la découverte d’un patrimoine exceptionnel

0

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les territoires montagneux de Savoie abritent un patrimoine religieux d’une richesse exceptionnelle et souvent insoupçonnée. Partez à la découverte des chemins du baroque, avec Belambra.

L’importance de la Contre-Réforme catholique

L’histoire des chemins du baroque remonte précisément au XVIème siècle, durant lequel se déroula la Contre-Réforme.

Cet évènement majeur pour la religion catholique désigne la réaction de l’Église face à la propagation du protestantisme. Le Concile de Trente, de 1545 à 1563, visant à réaffirmer les doctrines de Rome ainsi que l’autorité du Pape et du clergé, tout comme la création de la compagnie des Jésuites, s’inscrivent dans un vaste plan de reconquête des fidèles et de perpétuation de l’autorité catholique en Europe.

L’art baroque, par sa dimension dramatique et sa propension à l’abondance, au faste et à l’exacerbation des sentiments, était tout indiqué lors de son émergence pour participer à la campagne de réaffirmation de l’église catholique. De grands artistes tels que Rubens ou Michel-Ange ont grandement participé au renouveau de l’Église et au changement d’image qu’elle voulait imposer face à la religion protestante.

Quand l’art baroque investit la Savoie

Le grand tournant embrassé par l’Église catholique ne manque pas d’atteindre la France et de gagner les montagnes savoyardes au cours du XVIIème siècle. Sous la houlette des évêques et autres autorités religieuses locales, les communautés paroissiales transforment les édifices religieux, que cela soit par des projets de reconstruction, des agrandissements ou encore des projets d’embellissement.

Les églises savoyardes disséminées ça et là entament une seconde vie et se parent petit à petit d’ornements à la gloire de Dieu, visant à exalter et à nourrir la foi des fidèles. Mises en scène de personnages religieux dans un but didactique, préfiguration de la magnificence des cieux : la religion catholique est sublimée à travers des retables, des peintures, des colonnes torses et des ribambelles d’angelots aux couleurs chatoyantes. Des ors flamboyants viennent également embellir les églises et renforcer la volonté de montrer la magnificence de Dieu.

Découvrir les chemins du baroque en Savoie

L’incursion du baroque au cœur des montagnes savoyardes a permis la constitution d’un patrimoine religieux exceptionnel, à découvrir lors d’un séjour dans le département.

Pas moins de 80 édifices religieux sont à découvrir sur les chemins du baroque proposés par la Facim, Fondation d’action culturelle internationale en montagne. Beaucoup d’entre eux arborent un aspect extérieur sobre et d’une grande simplicité, mais c’est sans compter sur les trésors inattendus qu’ils renferment.

Le retable majeur de la Chapelle Notre-Dame-des-Vernettes, l’intérieur de l’église de Villard-sur-Doron,  le décor figuratif des frères Artari de l’église de Saint-Martin à Les Allues, mais aussi le retable de l’église de Bozel au cœur de la Tarentaise sont autant de richesses à découvrir sur les chemins du baroque.

Pour plus d’informations sur les chemins du baroque en Savoie, n’hésitez pas à consulter le site de la fondation Facim afin de connaître le programme des visites guidées, découvrir les lieux accessibles librement ou encore les évènements mettant en valeur ce patrimoine savoyard encore trop méconnu.

Les commentaires sont fermés.