Les desserts traditionnels de Noël

0

Les douceurs qui accompagnent les fêtes de fin d’année dévoilent des arômes, des saveurs et des parfums annonciateurs de l’atmosphère féérique de Noël.

Des gâteaux traditionnels de Noël qui imprègnent nos souvenirs bien au-delà de la simple gourmandise.

Bûche de Noël, Stollen et autres spécialités régionales s’offrent à nous pour le plaisir de nos papilles.

La bûche : le plus célèbre des desserts de Noël

À l’origine, la coutume voulait que des bûches soient allumées dans l’âtre de la cheminée et brûlent durant toute la période des fêtes, du réveillon de Noël au jour de l’an, afin d’apporter chaleur et lumière pour les veillées. La tradition indiquait également qu’il devait y avoir autant de bûches que de personnes habitant sous le toit.

Afin de perpétuer cette coutume européenne, un pâtissier élabora en 1945, un délicieux dessert : « la bûche de Noël ».

Aujourd’hui, cette recette initialement à base de chocolat (couleur du bois), se décline en autant de parfums qu’il y a de gourmands.

Les gourmandises de Noël dans nos régions

Les régions françaises regorgent de desserts traditionnels de Noël. Du Nord au Sud, les saveurs tant appréciées des fêtes, cannelle, épices, fruits confits… orchestrent les assiettes des gastronomes.

L’Alsace : l’antre des desserts traditionnels de Noël

En Alsace, les fêtes de fin d’année riment avec marché de Noël, féérie et friandises.

  • Des Bredele à déguster ou à offrir

Ces douceurs également appelées « Bredala ou Bredle » sont des petits gâteaux en forme d’étoile, de lune, de soleil, de losange, de bonhomme… traditionnellement confectionnés en Alsace durant la période des fêtes de fin d’année. Ces biscuits traditionnels de Noël, dont la recette se transmet de génération en génération, remontent au XIVème siècle

  • Le Christstollen

Le Stollen ou Christollen, gourmandise aux fruits secs et confits initialement d’origine germanique, est un dessert traditionnel de Noël qui s’est exporté au fil des siècles en Alsace. Les premiers Stollen, symboles des fêtes païennes remonteraient à 1330. Il sont par la suite devenus Christollen, en mémoire de la naissance de Jésus.

La coquille de Noël : un dessert de la région Nord

Cette tradition gourmande de Noël dénommée également Cougnolles, Queugnot, Cougnou… est un pain brioché moelleux de forme « oblongue et renflée ». Nature ou agrémenté de cristaux de sucre, de pépites de chocolat ou de fruits secs, ce dessert de Noël s’apparente visuellement à un bébé emmailloté.

Cette viennoiserie qui date de la seconde moitié du XVIème siècle, était déposée pour les enfants au pied du sapin.

Les 13 desserts de Provence

Les 13 desserts servis à la fin du réveillon de Noël dit « Lou Gros soupa », sont issus d’une tradition provençale datant du XVIIème siècle et qui puise son origine dans la symbolique chrétienne. Ils font référence à la Cène qui regroupait Jésus et ses 12 apôtres, ainsi qu’aux ordres monastiques représentés par les mendiants, friandises traditionnelles de Noël.

Même si les 13 desserts varient selon les régions, les villes et les familles, certains d’entre eux demeurent incontournables :

  • la pompe à huile : une brioche sucré à l’huile d’olive ;
  • les mendiants représentant les ordres catholiques ayant fait vœux de pauvreté (les amandes pour les Carmes, les noix et noisettes pour les Augustins, les figues sèches pour les Franciscains et les raisins secs pour les Dominicains) ;
  • le Nougat noir et le nougat blanc ;
  • les dattes ;
  • les mandarines et les oranges ;
  • les fruits confits ;
  • les fruits frais de saison en plus des agrumes.

Des gâteaux et traditions de Noël, qui à l’approche des fêtes de fin d’année raviront les gourmets.

Laisser un commentaire