Les fortifications Vauban à Saint-Martin-de-Ré

0

À Saint-Martin-de-Ré en Charente-Maritime, les fortifications Vauban font partie intégrante du patrimoine. Située sur la côte nord de l’île de Ré, cette petite ville fortifiée de la côte Atlantique a un potentiel touristique important, conféré par sa situation sur le littoral et par la richesse de ses constructions.
Découvrez le charme de Saint-Martin-de-Ré et ses remparts qui témoignent de l’Histoire de la cité.

Les fortifications Vauban, témoins de l’Histoire de France

En 1627, la ville de Saint-Martin-de-Ré est assiégée par les troupes du duc de Buckingham pour appuyer les protestants français et pousser la Rochelle à prendre les armes. Le fort Saint-Martin résiste et pousse les Anglais à la fuite, trois mois plus tard, à la levée du siège.

C’est dans ce contexte troublé qu’à la fin du siècle, en 1681, débutent les travaux de fortifications de Vauban. Cet ingénieur au service du Roi souhaitait construire une place forte à Saint-Martin-de-Ré capable de servir d’abri à toute la population en cas de nouveau débarquement ennemi.

Décision fut prise de bâtir une enceinte urbaine aux dimensions uniques, constituée d’un demi cercle d’1,5km de rayon et de 14 kilomètres de remparts. La citadelle forme un carré parfait, accessible par une seule porte d’entrée ouvrant sur un petit port retranché. À l’intérieur, la zone urbaine prévue pour accueillir 1200 âmes en cas d’invasion ennemie comporte une caserne, une chapelle ou encore un pavillon d’officier.
La place forte de Saint-Martin-de-Ré, semblable à une étoile vue du ciel, rayonna longtemps grâce à son statut de puissante place militaire doublée d’un port actif. Si cette réputation s’est évanouie au fil des ans, la ville demeure une charmante cité, aux ruelles étroites et paisibles et à l’attrait touristique certain.

Saint-Martin-de-Ré : de la place forte au site classé

Les fortifications de Saint-Martin-de-Ré ne furent pas le seul ouvrage de Vauban. Entre 1653 et 1703, l’architecte et ingénieur au service du royaume construit et rénove plus de 160 sites. Douze de ces sites, considérés comme étant les plus représentatifs de son travail, sont inscrits au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Ainsi, depuis le 7 juillet 2008, le site constitue le 32e site du Patrimoine en France, et le 878e dans le monde.

Les fortifications de Vauban ont été conservées intactes dans leur écrin de glacis, des zones à découvert non urbanisés. Elles sont considérées comme la plus belle application du travail de l’architecte et comme le plus bel exemple d’un réduit insulaire.

Parmi les bâtiments qui garnissaient initialement la place forte, les touristes peuvent toujours admirer la caserne, la chapelle, l’arsenal, les souterrains, les bastions et le pavillon d’officier.

Si les risques de siège ou d’invasion anglo-saxons sont aujourd’hui de l’histoire ancienne, les remparts de pierre subsistent et participent à la beauté et au caractère de Saint-Martin-de-Ré. Construits pour durer, leur empreinte devrait demeurer encore longtemps au cœur du paysage de l’île, pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Laisser un commentaire