Les grottes de glace : découvrez les glaciers des Alpes autrement

0

En hiver, les Alpes sont une destination privilégiée pour les amateurs de sports d’hiver et de grand air. Mais au-delà de ses pistes enneigées, le massif alpin regorge de richesses, à commencer par les grottes de glace. Sculptées à même les glaciers, à la fois poétiques et pédagogiques, ces galeries insolites et givrées sont à découvrir.

Les glaciers des Alpes dévoilent leurs secrets

De l’Alpe d’Huez à Tignes en passant par la Plagne et les Arcs, les grottes de glace jalonnent les sommets de nombreux grands domaines alpins.

À l’origine de l’histoire, deux amis, Bruno Gardent et Bernard Lambolez, fascinés par la grotte de « la Mer de Glace » qui décident d’importer le concept chez eux, au coeur de la station de la Grave-la Meije. Faits de plusieurs couches de glace formées au fil des siècles, les glaciers conservent l’histoire de nos montagnes, à la manière de musées naturels. Une particularité qui a inspiré les deux spéléologues en herbe, qui ont décidé de transformer les glaciers des Alpes en véritables musées ouverts au public.

Les glaciers sont creusés par la main de l’homme. Pelles, pioches, piolets, pics à glace : tout est mis en œuvre pour obtenir un résultat précis, sans détériorer les parois. Le but est de découper la glace, sans la casser. Chaque grotte de glace nécessite 2 à 4 mois de travail : au total, ce sont en moyenne 6 000 m3 de glace qui sont extraits. Une fois ce travail effectué, les sculpteurs entrent en scène pour façonner les galeries selon la thématique choisie : l’art abstrait, le cirque, les fables de la Fontaine, la faune de montagne, la Préhistoire, l’Égypte antique…

Les grottes de glace sont des trésors aussi somptueux qu’éphémères. Chaque année, les glaciers bougent de quelques mètres et se déforment, si bien que tous les 2 à 4 ans, les galeries doivent de nouveaux être creusées et façonnées.

Une autre échappée : À la découverte de la mer de glace

Les grottes de glace, véritables musées éphémères

Les grottes forées à même la glace offrent une multitude d’idées de visites dans les Alpes, avant ou après avoir dévalé les pistes.

Ouvertes l’hiver

À l’Alpe d’Huez, pénétrez dans une galerie féérique de 120 m, perchées à 2 700 m d’altitude. Il s’agit d’une grotte de neige, tassée et compactée pour former des parois aussi solides que de la glace.

La grotte de glace de La Plagne est creusée dans les entrailles du glacier de la Chiaupe, à 3 417 m d’altitude, sur le sommet de Bellecôte. Constituée de plusieurs salles, cette cave offre aux piétons et aux skieurs des sculptures sublimes, dans un camaïeu de vert et de bleu.

Aux Arcs, découvrez une grotte somptueuse taillée dans plus de 10 000 m3 de neige à 2000 m d’altitude, trônant au coeur du « Village Igloo ». Ses sculptures minutieuses illustrant des thèmes variés séduisent chaque hiver petits et grands.

Ouverte l’été

La grotte de glace de la Grave – la Meije culmine à 3200 m d’altitude, sur le glacier de la Girose. Offrant un panorama somptueux, le site s’enfonce à 30 m sous la surface du glacier pour une visite surprenante et féérique.

Ouverte en hiver et en été

La grotte des 2 Alpes est visible sur le glacier de Roche-Mantel, à 3 200 m d’altitude. Longue de 200 m et située à 30 m sous la surface du glacier, elle offre une plongée intemporelle et surprenante, parmi les mammouths et les dinosaures.

Les grottes sont généralement ouvertes tous les jours aux saisons indiquées. Pour l’entrée, comptez environ 5 € par adulte et 4 € par enfant. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter l’Office du tourisme de la station concernée.

Les commentaires sont fermés.