La Petite Venise de Colmar : patrimoine au fil de l’eau

0

Situé entre la Suisse et l’Allemagne, Colmar, capital du centre Alsace est sans doute l’une des villes les plus typiques de cette région. Ville dynamique aux allures de petit village, elle renferme plus de 1000 ans d’histoire européenne. Focus sur la Petite Venise où l’art et le patrimoine se déclinent au bord de l’eau.

La Petite Venise de Colmar

Ce quartier singulier de Colmar doit son nom à l’alignement de maisons colorées à colombages de part et d’autre de la rivière Lauch.

La Petite Venise est l’un des trois faubourgs historiques du Vieux Colmar, représentant chacun un métier notable d’autrefois :

  • le quartier des tanneurs : Les maisons des XVIIème et XVIIIème siècles témoignent de ces activités de tannerie. Le dernier étage souvent ouvert de ces habitations hautes et étroites était destiné au séchage des peaux de bêtes.
  • le quartier des poissonniers : Le quai de la Poissonnerie où étaient vendus les poissons pêchés par la puissante corporation des poissonniers des XVIIème et XVIIIème siècles demeure l’emblème de ce quartier.
  • le quartier de maraîchers Egalement appelé « quartier de Kruteneau », il est le cœur de la Petite Venise. Autrefois, il abritait la corporation des maraîchers qui exposaient leurs fruits et légumes sur des barques à fond plats naviguant sur la rivière.

Art et patrimoine aux détours de la Petite Venise

Colmar, ville historique regorge de joyaux architecturaux typiques de la région et de la renaissance allemande. Le patrimoine de Colmar, riche et magnifique, replonge les visiteurs au cœur de l’histoire.

  • La Maison des Têtes : Empreinte de la Renaissance allemande, cet édifice construit en 1609 doit son nom aux masques burlesques qui ornent l’une des façades sur laquelle est apposé un oriel (fenêtre en saillie) de 3 étages. À la demande du propriétaire de l’époque, le marchand Anton Burger, le pignon de la maison tête s’est paré en 1902 d’une statue de Bartholdi représentant un tonnelier.
  • Le Musée d’Unterlinden : Réputé comme l’un des plus prestigieux musées de France, il est installé dans un ancien couvent des Dominicaines datant du 13ème siècle. Abritant une importante collection de sculptures rhénanes de la fin du Moyen âge et de la Renaissance, le musée d’Unterlinden bénéficie d’une renommée internationale. Il possède ainsi le fameux « Retable d’Issenheim » de Matthias Grünewald peint entre 1510 et 1516 et considéré comme l’une des pièces majeures de l’histoire mondiale de l’art.
  • Le Musée Bartholdi : Situé dans la maison natale du sculpteur, ce musée recèle une somptueuse collection des œuvres de l’artiste ; bustes, statues, ébauches, maquettes, dessins et peintures.
  • L’Eglise des Dominicains : Construite en partie dans la première moitié du XVème siècle, ce joyau de l’architecture des ordres mendiants a été rénové en 1458 suite à un incendie. Au XIXème siècle cette église était vouée à des fins laïques. C’est en 1898 que l’édifice redevint un lieu culte. Elle abrite aujourd’hui, notamment le chef d’œuvre de Martin Schongauer La Vierge au Buissons de Roses.
  • La collégiale Saint Martin : Oeuvre majeure du patrimoine de Colmar, cette collégiale témoigne de l’architecture gothique en Alsace. Construit entre 1235 et 1365, les Colmariens considèrent cet édifice comme leur cathédrale, même si en réalité elle ne le fut que durant une dizaine d’années entre la Constitution civile du clergé en 1790 et la signature du Concordat en 1801.

Laisser un commentaire