Tous à la plage : l’architecture balnéaire s’expose

0

L’exposition « Tous à la plage » se tiendra du 19 octobre 2016 au 12 février 2017 au Palais de Chaillot, à Paris. L’occasion de passer en revue l’architecture balnéaire, son évolution au fil des années pour accueillir des touristes toujours plus nombreux. Plongez dans l’Histoire des villes du littoral, avec Belambra.

 

Tous à la plage : les bords de mer au fil de l’Histoire

Pendant quatre mois, l’exposition « Tous à la plage » prend ses quartiers au cœur du Palais Chaillot, dans le XVIe arrondissement de Paris, pour brosser le portrait des villes balnéaires de France, du XVIIIe siècle à nos jours. Architecture de bord de mer, patrimoine, urbanisme : l’occasion de passer en revue trois siècles d’évolution et d’adaptation à un tourisme grandissant, des côtes méditerranéennes aux abords de la Manche.

Aux villégiatures hivernales et aristocratiques du XIXe siècle ont succédé les immeubles destinés à accueillir les vacanciers pendant la période estivale. Une mutation qui traduit l’évolution de toute une société, avec l’apparition des congés payés, la démocratisation des moyens de transport et l’accès à des loisirs toujours plus nombreux.

Des bains de mer prescrits en cure aux châteaux de sables, l’exposition Tous à la plage revient sur le rapport des Français à la mer à travers ses villas, ses marinas, l’émergence des villages vacances, des grands hôtels et des casinos fastueux. Au fil des panneaux et des objets, les visiteurs voient les villes thermales, tout d’abord réservées aux élites, se muer progressivement en cités nouvelles, populaires et faisant la part belle aux divertissements.

Au total, 400 œuvres, objets et documents ont été réunis pour suivre la métamorphose de nos côtes. Photographies, affiches et films d’époque, tableaux, objets et souvenirs authentiques, maquettes de construction, évolution des maillots de bain caractéristiques des mœurs de chaque époque seront exposés.

L’architecture balnéaire du nord au sud

Plusieurs villes côtières seront mises à l’honneur à travers cette exposition : Boulogne-sur-Mer, Dieppe, Cabourg, Deauville, Dinard, Le Touquet-Paris-Plage, Carnac, La Baule, Arcachon, Anglet, Biarritz, Le Cap d’Agde, Cannes, Nice, Saint-Tropez et des dizaines d’autres se dévoileront à travers le prisme de leur architecture balnéaire. L’exposition passera également en revue les stations balnéaires du monde, de la Floride à l’Espagne en passant par la Belgique ou Dubaï afin d’observer leur évolution en parallèle à celles de l’Hexagone.

Construction, reconstruction post-seconde guerre mondiale, adaptation au tourisme galopant, essor du tourisme international au détriment des côtes françaises, valorisation du patrimoine : l’architecture du bord de mer a connu une évolution rapide et constante, en particulier au XXe siècle. Cités dortoirs, terrains de camping, logements luxueux : la contrainte pour les architectes est de s’adapter à des touristes nombreux, et aux envies variées.

À l’heure du réchauffement climatique, l’exposition s’interroge également sur la préservation de ces sites naturels d’exception, afin de pérenniser le tourisme pour les décennies à venir et d’offrir aux visiteurs un cadre appréciable, malgré une industrialisation et une fréquentation grandissantes, allant de pair avec une pollution plus importante.

L’exposition Tous à la plage s’adresse à un large public : pendant les vacances scolaires, les plus jeunes trouveront un espace atelier scénographié pour détourner, expérimenter et créer une cité balnéaire ou s’essayer aux jeux et loisirs qui rythment nos étés. Petits et grands pourront également s’amuser à créer une cabine de plage ou un costume de bain à leur image, en choisissant la forme, les couleurs et les motifs pour une création unique.

Inutile d’emprunter l’autoroute du Soleil pour voir la mer : pendant quatre mois, le Palais de Chaillot vous dévoile toutes les facettes de nos cités balnéaires, si souvent visitées mais à l’histoire méconnue.

Retrouvez toutes les informations pratiques à propos de l’exposition sur le site officiel du Palais de Chaillot.

Les commentaires sont fermés.