La tradition saline en Camargue

0

La Camargue offre de nombreux atouts de charme à ses visiteurs : paysages exceptionnels, manifestations traditionnelles, gastronomie…
Les salins sont l’une des traditions les plus anciennes de Camargue : Belambra vous fait découvrir la tradition saline de Camargue, entre son histoire et son patrimoine naturel d’exception.

La tradition saline de Camargue: les origines

Les salins de Camargue sont connus pour être une tradition remontant à l’Antiquité : en effet, à l’époque romaine, l’histoire raconte qu’un ingénieur du nom du Peccius est chargé, à Aigues-Mortes, de produire du sel pour l’ensemble de l’Empire. Ce dernier est persuadé que les marais salants ont déjà été utilisés à l’époque néolithique. Cependant aucune preuve ne permet aujourd’hui de l’affirmer.

Au Moyen-âge, les salins de Camargue deviennent une marchandise attirant les négociants de la France entière mais aussi d’Italie. Pour la plupart propriétés de moines et d’abbés, les salins sont utilisés comme monnaie d’échange contre des châteaux et des villages, et sont même parfois l’objet de convoitise. « L’or blanc », comme on l’appelle, fait la fortune de grands négociants de l’époque.

C’est à l’époque moderne que les premières sociétés salines voient le jour : les propriétaires des salins s’associent et le XIXe siècle voit les dernières grandes mutations de l’exploitation des salins de Camargue avec la création de la « Compagnie des Salins du Midi ».
Cette dernière devient incontournable et s’ancre dans la tradition saline de Camargue puisqu’elle devient propriétaire de tous les salins de la côte méditerranéenne française. Aujourd’hui le groupe existe toujours sous la dénomination « Salins » et est le second acteur du marché du sel en Europe.
A côté de ce géant de l’industrie saline, les saliculteurs de Camargue, encore appelés Sauniers, perpétuent les traditions à leur niveau et cultivent cette histoire en revendiquant ce patrimoine historique précieux.

Une culture de la fleur de sel traditionnelle en Camargue

Le sel de Camargue est un produit précieux dont la récolte requiert une bonne connaissance des éléments naturels. La région est fière de cette activité, et fait découvrir à ses visiteurs le fonctionnement de la récolte du sel.
Ce dernier se récolte à la fin de l’été : alors que le vent cesse de souffler, des millions de cristaux se forment à la surface de l’eau et créent ainsi la célèbre fleur de sel dedans le Gard.
Fort de cette tradition saline de Camargue, les sauniers récoltent encore aujourd’hui la fleur de sel manuellement et perpétuent ce métier ancestral. Ils attendent que l’eau de mer arrive sur les « cristallisoirs », puis jouent avec le vent et le soleil afin d’obtenir une meilleure cristallisation. Cette couche de sel cristallisé apparaît progressivement sous l’effet de l’évaporation et les sauniers peuvent enfin récolter cette délicate fleur de sel une fois par an, en Septembre.
Ce produit, que l’on retrouve aujourd’hui dans les épiceries fines, agrémente la cuisine méditerranéenne et est un élément privilégié de grands chefs gastronomiques.

Le patrimoine naturel des salins de Camargue

Les salins de Camargue, en plus de la production de « l’or blanc », sont aussi réputés pour la beauté de leur paysage : ils sont un emblème de la région, et célèbres pour leur faune et flore exceptionnelles.
En effet, les conditions météorologiques sont clémentes tout au long de l’année : un hiver doux, un été chaud donnent aux salins de Camargue une richesse biologique et une biodiversité incomparables.

En effet, en raison de l’eau salée, source de nourriture pour de nombreux oiseaux, les salins de Camargue sont le territoire privilégié des flamants roses et autres hérons.
De même, on retrouve une grande diversité de plante et de fleurs qui grandissent dans cet environnement salicole propice à leur développement.

Les milliers d’hectares de nature encore sauvage des salins, mis en valeur par les sauniers, font partie de la tradition saline en Camargue.

Laisser un commentaire